URSSA CORTEN. Généralités

Caractéristiques spéciales, recommandations et précautions à prendre pour l’acier Corten

Introduction

Les aciers à résistance améliorée face à la corrosion atmosphérique sont également appelés des aciers résistants à l’intempérie.
Avec ces aciers, les architectes, ingénieurs, sculpteurs, designers et décorateurs disposent d’un matériel dont les couleurs changent continuellement pendant le processus d’oxydation et par l’effet de la lumière et des conditions atmosphériques. La couche d’oxyde superficielle de cet acier devient de plus en plus stable avec le passage du temps, à différence des aciers avec revêtement de couleurs synthétiques qui, en raison de l’agression des agents atmosphériques, perdent leur couleur et se décomposent progressivement. Leur couleur rougeâtre naturelle s’intègre parfaitement dans l’environnement.

Dans la première étape de la corrosion, il se forme une couche de rouille imperméable très bien adhérée. Cette couche se compose d’oxydes de fer enrichis avec les éléments de l’alliage avec lesquels ils sont fabriqués, tels que le cuivre, le chrome, le nickel et le phosphore. Cette couche compacte d’oxydation superficielle, qui se forme plus ou moins vite en fonction de l’atmosphère qui l’entoure, empêche une diffusion additionnelle de l’oxygène dans le métal de base en empêchant ainsi la corrosion interne.

Acero Corten suministrado para plaza Cerdà de Barcelona

Par conséquent, la peinture n’est pas nécessaire pour protéger les structures réalisées avec cet acier des conditions atmosphériques : pluie, neige, vent, soleil. Ces aciers sont appropriés pour fabriquer des conteneurs, des tours électriques et de télé, des structures métalliques d’édifices, entrepôts, revêtements de bâtiments ou usines, toitures d’entrepôts, ponts, clôtures de tous types, sculptures, mobilier urbain, tel que lampadaires, pergolas, etc.

Influence environnementale

Le degré d’exposition a une grande influence sur le processus de formation de la couche de protection. S’il est placé dans un endroit directement exposé à la pluie, au soleil et au vent, la couche de rouille se formera plus rapidement que s’il se trouve dans un endroit protégé. Dans ce dernier cas, la rouille tend aussi à être plus rugueuse, un peu moins dense et moins uniforme. L’environnement atmosphérique joue également un rôle important dans le développement de la rouille.

Les changements fréquents concernant l’humidité, le sec, la pluie, la rosée, le vent, le soleil, etc. sont des conditions favorables à l’avancement du processus de résistance à l’intempérie. La pollution atmosphérique a aussi ses effets. Dans les environnements industriels modérés, l’acier résistant à la corrosion s’autoprotège normalement plus rapidement en acquérant des tons plus foncés. Dans les environnements ruraux, le revêtement de la rouille de protection évolue plus lentement et généralement dans des tons plus clairs.

Dans les climats aux ambiances acides, le processus de protection est plus lent ; cependant, ces aciers résistants à l’intempérie peuvent être utilisés de manière satisfaisante.

L’utilisation d’aciers résistants à l’intempérie est déconseillée dans les environnements suiv

  • Atmosphère contenant des vapeurs chimiques ou corrosives industrielles concentrées.
  • Endroits soumis à des pulvérisations d’eau salée ou avec des brouillards riches en sel, zones côtières, zones proches aux routes dans lesquelles on a jeté du sel pour les dégeler pendant l’hiver.
  • Lorsque l’acier doit être continuellement submergé en eau, enterré dans le sol ou sur des ponts avec des eaux polluées ou avec des sels de décongélation pendant les mois d’hiver et que cela goûte à travers les soudures, joints ouverts ou joints de dilatation.
  • Lorsque l’acier est en contact direct avec les toitures en bois, puisque le bois retient l’humidité et peut être traité avec des produits de protection contenant du sel.
  • Aussi pour les structures toujours exposées (ou pendant de longues périodes) à l’humidité (par exemple, les condensations d’eau).

Dans ces cas, il n’est pas recommandé d’utiliser des aciers résistants à l’intempérie sans protection ni revêtement, puisque la rouille compacte de protection ne va pas se former de façon appropriée.

Revêtements de protection

En général, les aciers résistants à l’intempérie sont utilisés sans protection ni revêtement.

Cependant, les surfaces susceptibles de retenir l’humidité doivent être protégées contre la corrosion. Il est conseillé d’appliquer une couche de préparation isolante antioxydante de bonne qualité sur la surface bien propre.

Los éléments submergés ou enterrés dans les parties encastrées ou embues dans le béton, au sol ou dans le gravier doivent être munis d’un revêtement protecteur approprié.

La couche isolante peut être du même type que celles utilisées pour les aciers au carbone. La protection doit être appliquée jusqu’à 10cm au dessus de la partie encastrée.

Surfaces superposées : Si l’eau coule sur les joints superposés à cause de l’action de la capillarité, l’eau pourrait s’introduire dans le joint et en provoquer la corrosion. Par conséquent, la surface de contact des joints superposés doit être protégée pour éviter l’entrée d’humidité.

Notre équipe technique commerciale peut vous conseiller la meilleure solution à adopter.

Acero Corten en Clínica Gumà de Barcelona

Téléchargement

Oxycoupage sur mesure

Oxycoupage sur mesure

Nous pouvons découper vos tôles d’acier à partir de vos plans avec une parfaite précision. Un service ajouté qui vous permet de retirer le produit prêt à l’utilisation.


Plaques d'acier spéciaux

Plaques d'acier spéciaux

Grand stock de tôles de 1,5 à 400 mm d’épaisseur aux dimensions maximales sur le marché actuellement.